De nombreux délires et du partage d'univers imaginaires sur fond de Roleplay !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
supercoussinets
Administrateur
avatar

Messages : 1783
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans le monde de One Piece

MessageSujet: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 26 Oct - 17:48

Rappel du premier message :

Le but de cette section est de regrouper les différents messages des préparatifs de guerres dans chaque pays qui ont lieu après le conseil du sommet Wink !


Dernière édition par supercoussinets le Lun 23 Fév - 23:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://descendantsdelawai.forumgratuit.fr

AuteurMessage
ama17
Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 20
Localisation : quelque part entre la réalité et mes rêves :)

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Lun 12 Jan - 23:49

Clara s'apprétais a laisser libre cour a sa pulsion meurtrière mal grès la présence de la reine Lindir lorsque sa conversation avec la reine Ama avant son départ lui revint en mémoire.

-Je te confie le royaume Clara, tache de bien t'en occuper. La guerre semble imminente. N'agit pas impulsivement. Tu risque de mener notre peuple a sa perte si tu ne garde pas la tête sur les épaules. Ah une dernière chose si ton comportement met en péril la cohésion de l'alliance je m'occuperais personnellement de ton cas. Suis je bien claire ?

A ces mots la princesse avait tressaillit. Puis avait regarder sa mère s'éloigner en espérant ne rien faire pour avoir a subir Émma sa personnalité sadique.
Clara blêmi, ferma les yeux, frappa l'arbre sa trouvant a sa droite et parti sans un mot. Elle se dirigea vers le général de l'armé qui l'avais accompagner.


-Reste ici et aide les lawais. Moi je rentre avant de faire une bétise. Je ne tiens pas vraiment a subir le courroux de mère.

Elle se dirigea vers la frontière. Elle avais décidé de rentrer a pied afin de retarder l'échéance de sa punition.

La reine bien décider a dissiper ses doutes. Elle ferma les yeux et se concentra sur l'aura de sa fille. Lorsqu'elle les ré-ouvrit ses iris dégageaient un lueur surnaturels. De plus la couleur leurs couleur semblais en mouvement et de minuscules paillettes y était apparut.

-Tien, mon idiote de fille se trouve au frontière du territoire lawais. Étrange... Elle se déplace en hydre pourtant elle devrait déjà être a la base militaire depuis plusieurs jours...-La reine se frappa le front avec le plat de la main- Je vois! Elle a encore fait des siennes. Il va falloir que je me rende de nouveau en territoire lawais pour réparer sa bourde-La reine soupira- Quand apprendra-t-elle a se tenir ? Quand ?

La reine soupira de nouveau. Elle décida d'aller se coucher il était a peine midi et ce Cow-narh n'arrivera pas de si tôt. Il faisait nuits lorsque la rein fut réveiller par les aboiements de Cerbère. Elle se dirigea vers la salle du trône. Losqu'elle y pénétra, elle fut tout de suite assaillit par l'atmosphère pesante qui y régnait. Il était ici, dans cette pièce. Elle le savais. Cette aura sinistre ne s'était pas enjoliver.

-Bienvenu a vous Cow-narh, maître de la guilde des assassins.- Dehors le chien a trois tête aboyais toujours-Coucher Cerbère ! C'est mon invité. Bien maintenant que l'on peut s'entendre penser. Parlons affaire, quel marcher me proposez vous ?

L'assassin toujours dans l'ombre sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cow-Nahr

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 20
Localisation : Devant mon Frigo

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Jeu 15 Jan - 22:06

Cow-Nahr fixa Kélan dans les yeux. Puis il arbora un large sourire sur son visage.

- Eh bien, voilà qui a le mérite d'être clair !

Dubhan était quant à lui estomaqué. L'Assassin reprit la parole.

- Ce n'est pas sans mal que tu y arrivera. Si tu arrives un jour. Mais je pense pouvoir t'aider.

Il fit une pause.

- Bon, il me semble que tu es à peu près guéri. Je ne vais pas te cacher que l'apprentissage sera long, mais tu m'as l'air déterminé. Un long voyage nous attend. Dubhan? Reprend route vers la Nouvelle Elodiane, j'ai toujours besoin de toi là-bas. Je t'informe dès qu'il y a du mouvement. Quant à nous...

Il regarda l'Ex-Lawai, essayant de trouver une faille à sa détermination. Mais il semblait avoir annoncé toute la vérité et ne tressaillit pas le moins du monde.

- Nous allons voir si je peux tirer quelque chose de toi. Tu en profiteras pour m'apprendre toutes les techniques de combat que l'on vous a enseigné, j'ai toujours trouvé les Sitchams très... surprenants en duel. Même si leur fluidité ne les a pas sauvé, ajouta-t-il.

Kélan ne sourcilla pas.

- Bien, partons prendre des chevaux : autant commencer le plus tôt possible.

Il sortit de la pièce, Kélan lui emboîtant le pas. Dubhan, qui était allé donné une bourse largement remplie aux personnes les ayant accueilli si longtemps, les rattrapa.

*****

L'Assassin enfourcha son cheval.

- Une dernière chose, Dubhan ! Je ne pense pas te revoir avant bien longtemps. Je sais que je peux totalement te faire confiance, alors je compte sur toi pour te trouver un apprenti.

Un large sourire s'afficha sur le visage de l'ancien apprenti.

- Je te fais la promesse que j'en trouverais un qui sera à la hauteur !
- Je n'en doute pas.

Il fit volte-face et partit, dans les couleurs de l'après-midi tombante, Kélan à ses cotés. Après une heure de route, un oiseau teinte sang vint directement se poser sur le bras de l'Assassin. Il prit le message accroché à sa patte et le parcourut rapidement.

- Il me semble que ton apprentissage sera sur le terrain ! Nous allons à la rencontre d'une prestigieuse personne... Je dois avouer que c'est l'une des souverains de ce bas-monde que je connais le moins...
- De qui s'agit-il?
- Tu verras par toi-même.

*****

Plusieurs jours de voyage plus tard...

- Votre chien possède un fin museau... Enfin, trois, ce qui a du faire qu'il a pu me repérer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ama17
Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 20
Localisation : quelque part entre la réalité et mes rêves :)

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Ven 16 Jan - 0:16

La reine rit.

- Je ne pense pas qu'il s'agissent de son flair... Du moins pas pour vous. Je dirais que s'il vous a repéré c'est a cause de l'aura que vous dégagez difficile de l'ignorer. C'est l'aura d'un prédateur, vous êtes dangereux mon chers. Et je pense que ce qui a le plus éveiller les sens de Cerbère c'est l'odeur du jeune qui est venu avec vous.- La reine se tourna vers le mur opposer a celui ou se trouvais l'assassin- C'est très vilain de pas l'avoir prévenu que tu était déjà venu, hein Kélan. Il ne me semble pas t'avoir invité.

kélan tressaillit. La reine Ama l'avait remis tellement de fois a sa place par le passer qu'il preferait ne plus jamais avoir a faire a elle. Il ouvrit la bouche pour s'expliquer mais la reine l'interrompit.

-Tait toi ! Je sais parfaitement ce que tu as fais ainsi que tes raisons. Mais comme toujours tu agis sans prendre les sentiments des autre en compte. Tu n'as pas évoluer depuis la dernière fois, gamin.

-Je...

-JE T'AI DIT DE TE TAIRE !

Kélan fut projeter contre le mur. La reine n'avait pas bouger.

-Je ne supporte pas les gens comme toi Kélan sort de mon palais avant que je ne m'occupe de toi définitivement.

Le jeune lawai ne bougea pas. La reine se détourna de lui pour observer l'assassin. Un loup venais d'arriver a coter de lui.

-Cow-narh, il serais préférable pour toute les personnes présente dans ce château que se jeune homme sorte d'ici. Cependant il ne partira pas tant qu'il n'en aura pas reçu l'ordre.-Sur son visage se dessina un sourire moqueur- De plus,il me semblais que c'était une discussion privée. Et je doute que en cas de danger il te soit une grande utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zimi
Deuxième Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 22
Localisation : Dans mon monde

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 18 Jan - 22:03

Spoiler:
 

Elle ouvrit des yeux angoissés dans la pénombre. Dans sa cellule, la Reine Zimi, qui s'était endormie d'épuisement, se réveilla, la tête lourde de fatigue. Ses yeux étaient irrités tant elle avait pleuré. Ses cheveux étaient tout ébouriffé et sa robe était déchirée par endroit. Quant à ses poignets, ils étaient si endoloris tant elle avait gigoter dans le vain espoir de se libérer de ses entraves, qu'elle ne les sentait plus. Épuisée, recroquevillée dans un coin sombre de sa cellule, elle attendait avec appréhension, les sens aux aguets. Elle ne perçut rien. Elle était seule dans le noir complet. Elle s'était assoupit et ne savait ni combien de temps elle avait dormit, ni combien de temps elle avait passé ici. Il faisait froid et l'air était chargée en humidité. Le contact de la pierre glacée sur la peau dénudée de ses bras la fit frissonner. Elle ne pouvait bouger, elle demeurait assise, adossée contre le mur, les bras suspendues au-dessus de sa tête par de solides chaînes et cliquetaient sinistrement aux moindre mouvement qu'elle faisait. Elle perçut de faibles bruits à l'extérieur, des sortes de gémissements plaintifs. Sans doute d'autres prisonniers, eux aussi enfermés dans d'étroites et lugubres cellules, attendant dans l'angoisse ce qu'on allait faire d'eux. La jeune reine serra les dents pour retenir une nouvelle crise de larmes. Elle se résolut à l'idée d'attendre elle aussi, puisqu'il n'y avait pas d'autres solutions, que l'Empereur viennent la chercher et décide ce qu'il allait faire d'elle. De toute évidence, il avait l'intention de la garder en vie, sinon, il l'aurait tuer sur le champs tantôt. Qu'avait-il l'intention de lui faire ? Elle se remémora les paroles qu'il lui avait prononcer et la déclaration qu'il lui avait faite. Était-il sincère ? Elle ne pouvait le croire. Pourtant, au fond d'elle même, quelque chose lui assurait qu'il l'était.
Tout à coup, son sang se figea ; un bruit sourd à l'extérieur la tira soudainement de ses réflexions. Elle entendit des pas lourds résonnaient dans les couloirs, et qui s’amplifiaient à mesure qu'ils approchaient de son cachot. Le bruit de pas s'arrêta quelques instant, puis un étrange bruit lui parvint, comme si quelqu'un tournait une clef dans la serrure. La porte s'ouvrit en grand en grinçant. Un rayon de lumière illumina aussitôt la pièce, aveuglant un court instant la reine Zimi. Une fois ses yeux habitués, elle distingua une silhouette qui se découpait dans l'encadrement de la porte. Et là son visage blêmit.
« Vous êtes réveillée. Constata l'Empereur Writon. Tant mieux. »

Il s'approcha tout doucement vers la jeune souveraine. Celle-ci apeurée se tassa d'avantage contre le mur, rentra la tête dans sas épaules et ouvrit de grands yeux remplit d'horreur. Elle tremblait de tout son corps, tant elle était terrorisée.
« Oh Déesse miséricordieuse ! Supplia-t-elle intérieurement. Que va-t-il m'arriver ? »

Il finit par s'arrêtait. Il était tellement proche qu'elle pouvait entendre sa respiration, ample et posée. Il la contempla un moment sans mot dire.
« ... Emp... Empereur ? Souffla Zimi, la peur au ventre.
-N'ayez pas peur. Je ne vous ferez aucun mal. »

L'Empereur posa alors un plateau sur l'un des rebords de pierre de la cellule. Sur ce dernier était posé de la nourriture, plein de nourriture. Des plats finement préparés, bien plus qu'il n'en fallait pour contenter le plus gourmand des rois.

« Mais... Que...
-Je me suis dit que vous deviez avoir faim, alors je vous ai apporté ça... Expliqua-t-il.
-Je n'ai pas faim. Répondit sèchement Zimi, malgré sa crainte.
-Attendez, je vais vous libérer un instant, je temps que vous alliez vous nourrir. Se sera bien plus pratique sans vos entraves. » Fit l'empereur, sans prêter attention au refus de la reine.

Il prit une clef qui se trouvait dans sa poche et libéra sa prisonnière de ses chaînes. Puis, il alla s’asseoir sur une sorte de banc de pierre, à côté de la Reine, et attendit sa réaction. Cette dernière, toute perdue, hésita, ne sachant comment réagir face à ce retournement de situation. Finalement, n'y tenant plus, son estomac se contractant sous l'effet de la faim, elle s'élança sur le plateau, avant de murmurer timidement :
« Merci...
-C'est tout naturel, Zimi... »
Alors qu'elle mangeait, Zimi ne pouvait s'empêcher de réfléchir à tout ce qui venait de lui arriver. Dans sa tête, plusieurs questions se bousculaient et la tracassaient:
«Qu'avez-vous fait d'Eakto ?
-Le grand lion ?! Ne soyez pas inquiétée. Il se porte bien, j'en veille personnellement.
-Je vous crois... Mais pourquoi ? Alors que vous m'avez piégée et enfermée ici, pourquoi m'avez vous apporté de quoi me nourrir ? Ne suis-je pas votre prisonnière, et par conséquent votre ennemie ?
-Non, bien au contraire. Vous êtes certes à l'heure actuelle ennemie de l'Empire, et vous savez que je n'est aucune pitié pour les Lawaïs et leurs alliés, cependant je ne tiens pas à ce que vous soyez traitée comme la pire des criminelles, vous êtes une reine après tout. Et puis,... c'est différent... C'est peut être étrange mais... c'est parce que je veux prendre soin de vous...
Elle s'arrêta nette, se retourna abasourdit. Elle le jaugea un instant, tentant de déchiffrer son visage inexpressif.
-... Vous parlez sérieusement ?
-Bien sûr. Allons, réfléchissez Reine Zimi. Songez-vous vraiment que je vous ai menti sur la nature de mes sentiments ? Et quand bien même, qu'aurai-je à y gagner en vous jouant la comédie? Si c'est pour vous convaincre de me rejoindre, je m'y serais pris d'une bien meilleure façon, croyez-moi ! »

La Reine se remit alors à réfléchir, dubitative. Cela pouvait bien être une ruse, pour gagner sa confiance et ainsi l'attirer plus facilement à lui pour qu'elle se rallie à sa cause. Néanmoins, son intuition lui préconisait de ne pas faire de conclusions trop hâtivement. Méfiante, elle tenta :
« Si vous tenez tant que ça à moi, pourquoi m'avoir fait enfermer ici et me retenir contre mon gré ?
-Pour vous protéger...
-Quelle ironie... Cela n'a pas de sens voyons !
-Je suis amplement sérieux! Votre existence au-delà de cette prison est en danger ! Voyez-vous, ici, vous êtes protégée des autres. De mes hommes comme Octobre Onze, de mes alliés qui veulent votre mort,... et comme des vôtres dans peu de temps... Dénara, en se faisant passer pour vous, risque de mettre un sacré bazar dans votre royaume, et je ne veux pas que ça vous retombe dessus. Voilà pourquoi il est impératif que vous demeuriez en ici en attendant que nous trouvions une solution. Vous comprenez ? »
Zimi se sentit pâlir. Tous ces événements l'avaient chamboulé à tel point que sa tête lui tournait. Elle balbutia.
-... Je... Je vois...
-Vraiment ?
-Je ne sais pas... Je... Je vais réfléchir à tout cela...

L'Empereur s'approcha de la Reine. Délicatement, il prit sa tête entre ses mains, puis tout en lui caressant les cheveux, il posa ses lèvres sur son front. Elle sentit le doux contact de ses lèvres sur sa peau, et ressentit une étrange décharge électrique lui parcourir le corps. Leurs regards se croisèrent et là elle vit, dans son regard, au plus profond de lui-même, sa véritable nature. Sous ses airs d'empereur brutal, imbu de lui-même et mégalomane se cachait en réalité un être tendre, sincère au grand cœur qui souffrait intérieurement. L'empereur lui effleura la joue en soupirant :
-Si vous saviez la force de ce que je ressens pour vous... »

Toute perturbée par ces mots, la Reine resta statique. Après plusieurs minutes de silence, l'Empereur brisa ce dernier.
« Bien, je vais devoir vous laisser. Le devoir de dirigeant m'appelle... Mais je reviendrai.»
Il se rapprocha alors de la porte. Alors qu'il allait sortir, il entendit la reine murmurer :
« Je crois bien que je ressens quelque chose pour vous aussi... »

Le sourire aux lèvres, il referma délicatement la porte puis remonta, assez guilleret, en direction de la salle du trône.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supercoussinets
Administrateur
avatar

Messages : 1783
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans le monde de One Piece

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Jeu 22 Jan - 23:55

Kélan fixa la reine Ama de ses yeux car il savait qu'elle n'oserait pas le tuer. À cause de l'Élu sans doute. Il pris son courage à deux mains lui lança :

– Est-ce que vous pensez que mon frère m'a offert la liberté que je désirai. Non ! il ne l'a jamais fait. Et pourquoi ça ? Car il n'a jamais compris qui j'étais réellement et ce que je voulais par dessus tout. Il n'a jamais connu le déshonneur et la honte d'être mal-aimé par son père, et écarté des autres. En fait, lui non-plus n'a jamais pensé à moi !

La reine Ama semblait furieuse. L'assassin, quant à lui, riait silencieusement de la situation.



***



À la Nouvelle-Élodiane, la nuit dans une ruelle sombre et déserte, un homme attendait. Il semblait attendre la venue de quelqu'un. Une femme s'approcha de lui.

– Ah ! Tu es enfin là.
– Je n'ai pas beaucoup de temps.

La femme s'avança.

– Il faut que je t'informe d'une chose très importante. La grand assassin a trouvé un nouvel apprenti, et pas des moindre. Il a enfin eu l'un d'eux.
– Bien. C'est bon à savoir. Ma mission à la Nouvelle-Élodiane va bientôt toucher à sa fin et Cow-Nahr me voudra de nouveau à ses côtés.
– Oui ... Tu as sans doute raison. Mais ... je ...

L'homme l'embrassa et pendant quelques secondes, le temps semblait s'être arrêté. Après cet instant d'infime émotion, la femme fixa l'homme.

– Tu sais bien qu'il n'est pas bon pour nous d'avoir recours aux sentiments.
– Pourquoi des assassins ne devraient pas en avoir ?
– Ce n'est pas bon pour nous. Ils pourraient nous tuer pour ça, et tu le sais très bien.

Elle s'éloigna d'un pas rapide. L'homme eu à peine le temps de lancer un :

– Je t'aime.

La femme s'était éclipser et l'homme resta seul un moment. Mais une voie sortie de nul part sonna.

– Bravo à tous les deux.

L'homme se retourna. Une autre femme lui faisait face. Il sortit sa dague et avec l'agilité d'un furet, il s’apprêta à l'enfourcher dans la poitrine de celle-ci. Mais avant que le mouvement n'ait pu se finir, la jeune femme trancha la dague à une telle vitesse que l'assassin semblait complètement ignorer qu'il ne portait plus qu'un manche sans lame. Dans son élan, l'homme trébucha sur l'étui du sabre de la jeune femme qui l'avait posé à cet endroit précis l'espace d'un instant. Une fois par terre, il se retourna. La lame de la jeune femme était brandit sur lui.

– Vous n'êtes plus en position de force à présent, dit-elle le sourire aux lèvres.
– Qui êtes-vous ?
– Je prend ça comme une insulte à ma personne.

L'homme tremblait. Jamais il n'avait vu quelqu'un d'aussi agile mis à part le grand Assassin.

– Vous êtes une Sitcham je présume.
– Mais pas n'importe laquelle. Je suis Li Lomim.
– La tueuse s'assassin ?
– En chair et en os.

L'homme se décomposa. C'était elle. La plus puissante des Sitchams, membre des 8 puissants Lawaïs et responsable de centaines de meurtres d'assassins dont 12 faisaient partie de la guilde de Cow-Nahr. Jamais personne ne lui a résisté. Il était fichu.

– Vous allez me tuer ?
– Ça me démange de ne pas le faire mais j'ai une mission plus importante pour vous.
– Qu'est-ce que vous espérez ?
– Que vous travailliez pour moi.
– Vous pouvez toujours crever.
– Je vois.

La jeune femme sortit une lame de sa poche. L'homme la reconnu.

– Comment vous ...
– C'est la lame que ta bien aimée porte toujours sur elle n'est-ce pas ? Je l'ai emprunté juste après votre altercation sans qu'aucun de vous ne le remarque.
– C'est impossible.
– Pourtant vous avez vu cette lame de vos propres yeux sur elle. Mon agilité est la plus brillante qui existe sur terre. Seule votre chef pourrait me rivaliser.
– Quel rapport avec moi.
– Si vous ne faîtes pas ce que je vous dis, elle mourra.

L'homme se crispa. Il savait que sa bien-aimé ne pourrait échapper à cette Lawaï

– Ou pire. Je pourrai dénoncer votre amour éternelle à votre guilde. Qu'en dis-tu ?
– Ne touchez pas à elle. Je ferrai tous ce que vous voudrez.
– Amène moi à Cow-Nahr. Je dois reprendre quelque chose qui appartient à ma nation.
– Et comment ?
– Tu sembles oublier que je suis plus discrète que n'importe qui. Je te suivrais sans que tu ne t'en aperçoives. Mais au moindre faux pas, je la tuerai sans hésitation.
– Non ne le faîtes pas !
– Alors fait ce que je te dis.

L'homme pleura et baissa la tête. Quand il releva la tête, la femme n'était plus là. Un morceau de papier jonchait sur le sol. Il le lu.

Je suis toujours là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://descendantsdelawai.forumgratuit.fr
ama17
Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 20
Localisation : quelque part entre la réalité et mes rêves :)

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Ven 23 Jan - 19:43

La reine ferma les yeux et soupira.

-Non effectivement je ne te tuerais pas mais ce n'es pas a cause ton frere contrairement a ce que tu pense. Il s'agit d'une promesse bien plus ancienne.
Ensuite les négocition qui vont suivre devait se faire uniquement entre ton nouveau maitre et moi, je vais donc te plonger dans l'Inconscient. A ton reveil tu ne sera plus dans mon palais.

-Comme si j'allais te laisser faire !

Kélan se releva et se precipita sur la reine. Mais il s'ecroula a mi-chemin. Les aiguille planté dans son corps temoignant de la grande precision et rapidite de la reine.

-que ?

-kélan,sombre idiot, tu es née 10 milions d'année trop tôt pour esperer me blesser. Le seul sitcham qui le pourrais est une femme qui porte le charmant surnom de li lomim. Tu devra travailler la fluidite des tes mouvement ainsi que leur precision. Tu gagnerais de nombreuse secondes qui sont precieuse dans un affrontement. Je passerais te rendre visite dans une semaine environs, j'aimerais éclaircir certain point avec toi.

- Dans une semaine nous serons loin d'ici, jamais vous nous retrouverez.

-On ne t'a pas dit qu'il faut a tout prix éviter de dire jamais. -puis elle lui assena un coup derierre la nuque.- Bien maintenant que se trouble fete est inconscient, je souhaiterais connaitre les termes du marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supercoussinets
Administrateur
avatar

Messages : 1783
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans le monde de One Piece

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 25 Jan - 13:41

Au milieu de l’océan, à des kilomètres de la capitale du royaume des Amatsuki, la tempête faisait rage. Un véritable ouragan s’abattait sur la mer qui se déchaînait dans des tourbillons de vagues assourdissantes. La foudre pleuvait sur les eaux sombres et agitées à une telle cadence qu’on aurait pu se croire en plein jour. Et au centre de ce tumulte un dragon et une jeune fille volait en essayant tant bien que mal d’avancer. Accorbak avait du mal à rester droit car de puissantes rafales de vent le bousculaient sans cesse. La pluie l’empêchait de voir clair devant lui et les vagues étaient si hautes qu’elles l’éclaboussaient de temps en temps alors qu’il était en altitude. Mamilao, quant à elle lui donnait du courage. Cela faisait bientôt deux heures qu’ils volaient dans ce véritable cataclysme. Malgré la réputation de ce détroit, jamais la jeune fille n’aurait pu penser qu’il aurait été si dur de le traverser. Et si Tyrexil n’était pas mieux en fin de compte ?

– Tiens bon Accorbak !

Mamilao avait peur que son dragon ne tienne pas le coup. La terre de l’empereur devait être très loin encore, même à dos de dragon. Elle avait peur pour lui, pour elle …
Soudainement, la foudre s’abattu sur le dragon et la jeune fille. Grâce à ses pouvoirs d’Otomi et à une réactivité hors-norme, elle réussit à soulever l’eau de la mer et à créer une vague au-dessus d’eux. Malgré cela, la foudre transperça la vague et s’abattit sur le dragon. Sonné et inconscient, Accorbak se laissa tomber la tête la premier dans l’océan.


– ACCORBAK !

La jeune fille aux cheveux rouge, s’accrocha à son dragon d’une main pour ne pas le laisser sombrer seul dans les abysses. Malgré la chute libre, elle réussit de son autre main à faire monter une vague à leur niveau pour amortir leur chute. Une fois plongée dans l’eau, elle repoussa l’eau de façon à former une bulle autour de son dragon. L’utilisation de son pouvoir d’Otomi à grande échelle l’épuisait énormément. Même si son pouvoir était très puissant, elle ne pouvait arrêter la chute de son dragon dans le fin fond de l’océan.

– Réveil-toi Accorbak ! Je t’en prie, cria-t-elle.

Le dragon était toujours aussi inconscient. Mamilao sentait ses pouvoirs la lâcher. Elle résista quelques secondes de plus mais un puissant courant brisa la bulle qu’elle avait pu former.

– Désolé Accorbak, Supercoussinets, papa …

Mamilao se laissa tomber sur le dos de son dragon. Elle entendait le tumulte d’eau qui s’approchait d’elle. Elle sentit la première goutte d’eau de mer effleurer son visage. Puis l’eau la frappa si violemment qu’elle n’eut pas le temps de se rendre compte qu’elle se noyait. Étrangement, elle ressentit une étrange sensation. Comme si on la poussait vers la surface. S’en était presque agréable. Apaisée elle s’endormit, ne pensant jamais se réveiller.



***





À la base Lawaï, près de Noum-Kélao, l’Élu des Lawaïs, la reine Lindir et le général des armées des Amatsuki s’étaient réunis autour d’une table ronde. Supercoussinets racla sa gorge.

– Comme vous le savez, je compte passer à l’attaque avant que l’empereur ne le fasse en premier. Fort-Lawaï est clairement le point stratégique qu’il nous faut acquérir pour repousser l’envahisseur. Sa position nous permettra une vision d’ensemble de la province de la Nouvelle-Élodiane. Ainsi, nous aurons tout le flan ouest à notre disposition.
– Excusez-moi de vous couper dans votre discours Supercoussinets, intervint Lindir, mais vous ne pensez pas que l’empereur s’attend clairement à ce que nous nous ruions sur Fort-Lawaï vu son importance cruciale dans cette guerre ?
– En fait, j’en ai clairement conscience.
– Pouvez-vous être plus précis ?
– Il me semble que le but de l’empereur est clairement visible.
– Kal-Oèsèl, répondit le général.
– Exactement. Ceci est d’autant plus clair que l’empereur a lui-même intimé cette intention au sommet de la tête de Réal. Et va-t-il y renoncer pour autant parce que nous attendons à ce qu’il l’attaque tôt ou tard ? Non, évidemment. C’est pourquoi il nous faut être vigilent. Fort-Lawaï joue exactement le même rôle pour nous. Il est le passage pour atteindre la province Élodiane rapidement et efficacement. Assurément, Fort-Lawaï sera bien gardé et protégé. C’est pourquoi nous devons être rusés pour l’attaquer de plein fouet.

La reine et le général fixèrent l’Élu d’un regard curieux. Lindir se lança.

– Que proposez-vous alors.
– Je vais avoir besoin de votre peuple allié.
– Vous parlez des dragons ?
– Exactement.
– Mais attaquer une base avec des dragons alors qu’il y a des centaines d’archers serait des suicides. Ces dragons sont puissants mais si nous perdons ne serait-ce que le quart des effectifs dans cette bataille, ce serait du pur gâchis.
– Les dragons sont la seconde partie du plan.
– Quelle est la première partie ?
– J’y viens tout de suite …



***



La reine Lindir semblait plus confiante à présent.

– Votre stratégie est très impressionnante, Élu des Lawaïs.
– Cela me vient surement de mon oncle. Mais bref. Trêve de bavardages, nous devons aussi assurer notre défense. Je vais poster mes guerriers Amofaks au niveau de la jambe de Waï. Les forgerons Noirs seront postés à différents endroits stratégiques dans la plaine longeant la chaîne de montagne. Les Soldats Destroyeurs seront à Kal-Oèsel. Les mercenaires des mers que vous avez fait revenir chère Lindir surveilleront le passage au niveau de la base des Immo. Les guerriers Ôms, quant à eux, attendrons dans le nord des montagnes pour organiser une attaque par le royaume des pakétiens avec l’aide de l’armée de la reine Ama. Je vous aie déjà expliqué le rôle des autres armées dans cette guerre. Reste à savoir ce que vous voulez faire de vos armées. Il me faudra certains de vos hommes pour attaquer Fort-Lawaï et surveiller la pointe Ouest.
– Quand comptez-vous attaquer Fort-Lawaï ? Demanda le général d’Ama.
– Dans quelques jours tout au plus. Il nous faut être rapide. Malgré l’absence de la reine Ama et des troupes de Zimi nous devons attaquer. Je vais de ce pas prévenir envoyer des messagers des Môsido Djo Loklèm pour prévenir les deux reines alliées. On aura aussi besoin des Cavaliers des Bois, c’est pourquoi je vais surement faire revenir cette armée avec l’armée Mizaëlienne.

Les dirigeants acquissèrent. Supercoussinets se pencha vers eux.

– Dîtes-moi, maintenant, comment compter vous organiser vos troupes ?


Dernière édition par supercoussinets le Sam 31 Jan - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://descendantsdelawai.forumgratuit.fr
Cow-Nahr

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 20
Localisation : Devant mon Frigo

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 25 Jan - 13:58

Cow-Nahr fit une moue de désaccord en voyant Kélan s'effondrer, inconscient.

- Il ne me semble pas vous avoir permis de froisser mes biens personnels.
- Vous le considérez sérieusement comme un simple objet que vous possédez ?
- Il fait partie de la guilde des Assassins. Et qu'est-ce que cela peut faire qu'il ai été éveillé ou non durant cet entretien ? La température sembla soudainement chuter dans la pièce. Je vais devoir perdre mon temps à tout lui raconter, par votre faute...


*****

Parallèlement, chez, Théophane Nathos, en Nouvelle-Élodiane...

- Cow-Nahr m'a enfin autorisé à avoir mon propre apprenti !
- Bonne nouvelle pour toi ! Depuis le temps que tu veux former un petit à l'art des assassins.
- Oui... Enfin, il ne me reste plus qu'à trouver l'apprenti en question... Y'a pas un des enfants que tu recueilles qui ferait par hasard preuve de dons particuliers?
- Je... Non, aucun. Il détourna le regard.
- Tu me caches quelque chose toi ! C'est en rapport avec les marques de brûlures partout dans la maison?
- Je...

Un petit garçon accourra en criant à ce moment.

- Théophane ! Théophane ! Ça a recommencé ! Elle... Y'a du feu partout !

Et il commença a pleurer. Théophane et Dubhan se regardèrent, puis le propriétaire de la maison se leva d'un bond pour aller voir ce qu'il se passait, même si il savait exactement ce qui effrayait Timnil, le petit garçon : une des chambres avait pris feu. Ils s'organisèrent rapidement et le feu fut vite éteint. Seulement des sanglots étaient encore audibles. Dubhan, ne sachant pas à quoi s'attendre, fonça immédiatement pour voir si un enfant n'était pas encore en danger. C'était une petite fille aux cheveux noirs, recroquevillée dans le fond de la pièce.. la main enflammée. Dubhan jeta immédiatement de l'eau sur la main de la petite avant de comprendre véritablement ce qu'il se passait. Elle ne craignait absolument pas le feu. La flamme dans sa main semblait animée d'une volonté propre. Cette petite n'avait pas peur du feu. Elle créait le feu.


Dernière édition par Cow-Nahr le Lun 26 Jan - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ama17
Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 20
Localisation : quelque part entre la réalité et mes rêves :)

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 25 Jan - 18:27

La reine soupira.

-Vous vous comportez comme un enfant qu'on aurais priver de son jouets préféré.

-...

-Pouvez-vous arrêter de tenter de m'effrayer avec votre aura? Cela ne prend pas avec moi. La mort est une vieille connaissance et elle ne m'effraie pas. Cependant je vais acceder a votre caprice. Je vous souhaite comme allier, pas comme ennemi.

Le corps de Kélan se mit a voler dans les air et se posa sur une chaise non loin de l'assassin. Puis les yeux de la reine se mirent a luire. Kélan se réveilla en sursaut et cria

-Pas besoin de hurler je suis parfaitement réveillé Ama !

La reine se mit a rire

-Kélan baisse d'un ton ! Je ne tien pas a ce que tout le palais se réveil et rapplique ici.
Bien maintenant que je l'ai réveillé êtes vous un peu moins contrarié?...- La reine se tourna vers la porte et même si il était invisible, elle le voyais, Naô venais de rentrer. La reine soupira - Bravo tu as réussi a le réveiller.- La reine se dirigea vers l'oiseau, l'effleura et Naô sombra de nouveau dans le sommeil.-

-Qui ai-je réveiller?

-Naô.

-Quoi ?!?!?! Que fait le phénix chez toi ? Il est...- Les lèvres de kélan bougeaient mais aucun son ne sortais.-

- Tu parle trop Kélan. Cela m'étonne que n'ai toujours rien dit a ce propos a Cow-narh. Tu en aura tout le loisir sur le chemin de retour. Bien maintenant que se jeune homme est réveiller. J'ai l'impression de radoter mais, quels sont les termes du marcher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludu
Troisième Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Lun 26 Jan - 8:22

La reine Lindir observa la carte quelques instants. Le plan de l'Elu était bien conçu, mais elle comptait y mettre ses propres conditions.

- Mes cavaliers et moi-même iront nous poster au nord de Fort-Lawaï, ainsi nous pourrons les prendre à revers et contenir une éventuelle contre-attaque des élodiens.
- Très bien, faisons comme cela.
- Toutefois, je dois vous prévenir. Si vous voulez que les Dragons participent à cette offensive, il vous faudra convaincre leur chef, Ragat, car si nous sommes alliés, je n'ai aucun pouvoir sur eux.
- S'il le faut, j'irai les voir. Leur soutien est indispensable pour espérer conquérir Fort-Lawaï.

La reine approuva d'un signe de tête et annonça qu'elle allait retrouver ses hommes pour leur expliquer la situation. Mais après quelques pas, elle se retourna vers les deux hommes et s'adressa à l'Elu, le visage grave:

- Sachez que si j'accepte de mettre en danger mes guerriers et mon peuple, c'est pour défendre les terres de Wanderstar et honorer notre alliance. En revanche si votre but est conquérir les terres des élodiens ou de vous venger de leur Empereur, je considérerai que notre collaboration a touché à sa fin.

Et elle s'éloigna vers les tentes des Dewins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cow-Nahr

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 20
Localisation : Devant mon Frigo

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Mer 28 Jan - 17:18

L'assassin sentait l'insolent Lawaii non loin de lui. Il le savait en train de se débattre sur sa chaise sans pouvoir bouger, sans qu'aucun son ne puisses sortir de sa bouche. Certaines mesures avaient besoin d'être mise en places au vu du comportement de Kélan. Il lui jeta un regard noir qui le figea sur place. Puis Cow-Nahr fit de nouveau face à la reine Ama.

- Mon aura dites-vous? Il me semble qu'il me manque quelques notions de magie que je vais devoir approfondir... Est-elle si sinistre que cela?

La reine Ama, étonnée de la méconnaissance de l'Assassin par rapport à son aura, sut qu'il était trop tard pour revenir sur ce qu'elle venait de dire.

- Oui, sinistre, c'est le mot. Pas autant que la Mort elle-même mais cela s'en approche.

L'assassin sembla comme amusé d'apprendre cela.

- Eh bien, en voilà une nouvelle curieuse. Quant au marché, comme vous dîtes si bien... Il n'a jamais été question de marché. Je vous ai donné un moyen de me contacter, comme à tous les dirigeants stupides de cette terre qui se préparent à cette guerre sans intérêt. Et vous avez ensuite décidé de me voir. A vous de me dire quels sont vos termes de ce marché, si vous en voulez un, et je vous dirais alors le prix à payer en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludu
Troisième Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Jeu 29 Jan - 18:25

La reine s'approcha des tentes destinées aux Dewins. Elle interpella un garde:

- Je veux voir les commandants Rory et Qiorra immédiatement sous ma tente.
- Tout de suite, Altesse!

Quelques instants plus tard, les deux généraux entrèrent.

- Je reviens d'une entrevue avec l'Elu Lawaï. Il m'a expliqué son plan de bataille pour l'attaque de Fort Lawaï. Je vais vous l'expliquer puis vous le communiquerez a vos hommes.
- A vos ordres, Majesté.

La reine pointa la carte du doigt.

- Nous attaquerez par ce côté. Vous, commandant Qiorra, vous serez positionnée ici, avec les hommes à pied et vous attaquerez par là. Pendant ce temps, je serai de ce côté-ci. Quant à vous, commandant Rory, Vous attendrez mon signal ici, avec les cavaliers. Vous ne chargerez que quand je vous le direz. A ce moment, vous devrez prendre cette tour. Vous laisserez deux sections ne arrière, en cas de coup dur. Les Dragons seront aussi de la partie.
- Quand attaquerons nous?
- Je vous le direz en temps utiles. Mais soyez prêts. Vous pouvez disposer.

Peu après leur départ, la reine dit à haute voix:

- Je sais que tu es là. Tu peux sortir maintenant.

Une jeune femme apparut dans la tente qui semblait vide un instant plus tôt. Elle portait un camouflage qui la rendait presque invisible.

- Vous avez un œil perçant, Majesté.
- C'est pour ne jamais te perdre de vue, Namarië. Je suppose que tu as aussi entendu ce que l'Elu à dit?
- Il se peut que le vent ait porté ses paroles jusqu'à mes oreilles...
- Tu es incorrigible! Alors, que penses tu de tout cela?
- Je pense que ce plan est un bon plan, dit-elle en pinçant les lèvres
- Mais...?
- Mais une maison divisée ne tient pas sur ses fondations.
- Ce qui veut dire?
- Que l'Alliance n'est peut-être pas aussi soudée qu'elle le parait. Chaque personne que j'ai écouté porte un lourd secret dans son cœur.
- Vraiment? Me diras-tu lesquels?
- Je pense que vous en connaissais déjà un, répondit l'espionne, une lueur étrange au fond des yeux.

Après un instant de silence, la reine souffla:

- ... Tu peux partir.

Namarië sortit avec discrétion de la tente tandis que la reine, les yeux dans le vide restait songeuse après ces paroles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ama17
Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 20
Localisation : quelque part entre la réalité et mes rêves :)

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Ven 30 Jan - 2:39

La reine semblais plonger dans la réflexion, lorsqu'elle releva les yeux, apres plusieurs longue minutes, la détermination se lisais sur son visage.

-Bien dans ce cas, quel sera le prix de 15 ans de service ?

L'assassin sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empereur Writon
Administrateur
avatar

Messages : 946
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 22
Localisation : Devant la carte du monde, contemplant les étendues restantes à conquérir

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Sam 31 Jan - 5:15

Le temps était maussade à la Nouvelle-Élodiane en cette fin de mois. L'hiver n'était pas particulièrement froid, mais nombre d'orages passèrent au dessus de la ville, avec leur lot de vents violents et de pluies battantes. Les rares éclaircies ne duraient guère plus d'une journée...

Regardant la pluie tomber par la fenêtre de son bureau, l'Empereur pensait. Il pensait à ce qui s'était récemment passé; Il savait que le moment était arrivé, la guerre allait enfin commencer. Il l'a tant voulu...
Mais quelque chose semblait le hanter.. Les paroles de l'Assassin, elles l'avaient troublé à un point qui lui semblait invraisemblable. Et puis, cette offre... Donner son premier enfant ? Impossible ! Mais, il y avait à la clé un contrat de dix ans avec le meilleur assassin du continent...


Dans tout le tumulte de son esprit, une pensée alla vers ses généraux, éparpillés loin de lui...


*****


Le Détroit de la Colère Divine est un endroit ravagé, où les rochers sont toujours là pour briser la coque des bateaux, accompagnés de créatures plus dangereuses les unes que les autres. Sans compter l'éternelle tempête qui s'abat ici. Il faut être fou pour oser traverser cette mer. Mais, les élodiens sont de grands malades, alors...

Thénan avait embarqué sur l'une des «Vierges de Fer», des navires blindés et rapides, assurant la liaison entre Wanderstar et Tyrexil. C'est encore le moyen le plus sur de traverser...
Voulant jauger la tempête, il décida de monter sur le pont. Il observa les flots déchainés, accompagnés de vents incroyables et d'éclairs crépitants. Une pensée lui vint alors.


_Hum, il est clairement impossible de traverser avec un navire à voile. Voilà qui nous protégera de toute attaque marine.

Il regarda alors les cieux.

_Et avec ce vent et ces éclairs, il est clairement suicidaire de tenter une approche par les cieux. -Il afficha un sourire moqueur- Tyrexil est tranquille.

Mais alors qu'il fut surprit par un éclair, il vit une scène irréaliste : Une forme semblait s'entourer d'eau, mais la foudre frappa et une immense gerbe éclata alors. Thénan, intrigué, demanda au capitaine de s'approcher de la zone. Une fois au plus près, il aperçu dans l'eau trouble une immense bulle sous la surface. Et là, il comprit ce qu'il venait de voir.

_Un... Un dragon.
_Que dites-vous, maître Thénan ?
_C'est un dragon ! Il y'a un dragon sous l'eau !

À ces mots, l'équipage fut comme pris de panique. Ils prirent les armes et armèrent les harpons. Thénan remarqua alors quelque chose, sur le dos du dragon.

_Mais... Il y'a quelqu'un sur son dos !

À peine avait t-il prononcé cette phrase que la bulle éclata. Il se retourna alors sans attendre vers les harponneurs.

_Vite, bande d'incapables ! Remontez-le !
_De quoi ? Mais vous n'y pensez pas !
_Allez vous désobéir à l'ordre d'un général impérial ?
_Euh... Non ! À vos ordres !

Aussi tôt dit, les harponneurs tirèrent sur le dragon. Le bateau était plutôt imposant et assez lourd, il pouvait tracter un dragon sans gros problème, mais c'est la tempête qui compliquait la tâche. Finalement après plusieurs minutes d’effort, le dragon fut sorti de l'eau et déposé sur le pont. Thénan monta alors sur son dos, pour identifier la personne qu'il avait aperçu.

_Alors, maître Thénan ?
_C'est... C'est une jeune femme !

Sous l'épouvantable tempête, Thénan s'approcha d'elle, puis tenta de prendre sa respiration et son pouls. Rien. Après quelques secondes de réflexion, il tenta de la ramener. Il n'était ni mage ni médecin, mais pas besoin d'être un génie pour deviner qu'elle a dû sérieusement boire la tasse...

_Aller... Aller ! Reste avec nous !

Après plusieurs secondes, Thénan commença a se décourager. Il se redressa, et soupira de frustration. Mais c'est à ce moment que la jeune fille toussa. Thénan, surprit, eut d'abord un sursaut, avant de rapidement reprendre les choses en main. Une fois qu'elle eut recraché toute l'eau, elle regarda vaguement Thénan, et bafouilla quelque mots.

_Qui... Qui est.. Où...
_Ne t'en fais pas, tu es en sécurité...
_Je...

Elle s'évanouit alors d'épuisement.

_Oh, mais que...
_Elle va bien capitaine, ne vous en faîtes pas. Elle a juste besoin de repos. Je m'en occupe.

Il la prit alors dans ses bras, puis se dirigea vers la porte blindée à l'arrière du pont.

_Vous pouvez reprendre les flots pour Accostage, capitaine.
_Et... Et pour le dragon ?
_... Il y'a des pyrans à bord ?
_Euh... Non.
_Alors tout va bien. Essayer de voir si il n'y a pas quelqu'un qui puisse s'occuper de ses blessures.

Sur ces mots, Thénan entra par la porte dans les étages inférieurs. Il porta la jeune fille jusque dans sa cabine. Il lui enleva ses vêtements trempés, pensa ses blessures, puis l’emmitoufla dans une épaisse couverture. Il l'allongea sur son lit, puis s’essaya sur le sol contre ce dernier un livre à la main, prêt à veiller sur elle jusqu'à son réveil...


*****


Après la soirée passée dans les bars du port, Lohrgon prit finalement le chemin du départ avec ses armées pour Fort-Lawaï. Le voyage ne fut pas très long, il arriva à Fort-Lawaï en quelques jours. Dès son arrivé, il fut bluffé par la «ville» qu'il devait protéger...

Fort-Lawaï, une merveille défensive conçue par Octobre Onze. Le plan de la ville suit ce qu'on nomme le « tracé octobrien » : Une immense muraille à huit cotés; à chaque intersection une tour remplie de canons, de mortiers, et de mitrailleuses; une cité labyrinthique remplie de postes défensifs... Et un tas d'autres surprises concoctées par le génie un peu trop génial d'Octobre.

Dès son arrivé, Lohrgon commença à assigner ses troupes à leur poste pour la défense du site...

_Écoutez moi bien, je ne répéterais pas. Les infanteries, vous êtes chargés de la défense de la cité. Les cavaliers, vous devez patrouiller aux alentours pour anticiper une quelconque attaque. Les guerriers, vous êtes chargés d'installer les pièges dans les alentours, et aussi de lancer des raids sur les divisions lawaï qui approcheraient un peu trop près. Archers et artilleurs, je vous veux sur les remparts et dans les tours. Les machines de guerres seront placées dans l'octogone central, et ne servirons qu'en cas d’extrême nécessités. Allez, au boulot !

Les soldats s'agitèrent dans tous les sens, prenant les armes et leurs postes. Seule une division attendait encore, immobile. Intrigué, le commandant de cette dernière s’approcha de Lohrgon.

_Pardonnez-moi, général mais... Que devons-nous faire ?
_Ah, les harponneurs... J'y viens, ne vous en faîtes pas. -Il prit le commandant à l'épaule- Vous, vous serez à mes côtés dans la bataille. Nous serons sur le toit du Château de l'Octogone !
_Euh... Dans quel but ?
_Et bien... Nous guetterons l'arrivée de créatures venues des cieux... Et si ces dernières approchent, alors... Nous les détruirons !


*****


Tout comme Lohrgon, Wallport parti de la Nouvelle-Élodiane avec ses hommes et ses navires, en direction de Port de Guerre. La traversée fut un peu houleuse, mais rien à côté de ce que Wallport a déjà du affronter par le passé.

Port de Guerre est une ville qui porte plutôt bien son nom. Conçue par Octobre Onze, ce dernier a optimisé le lien entre la mer et la terre, permettant le déploiement d'une armada en quelques heures. En dehors de ça, la ville est un véritable repère de marin, grouillant de tavernes, d'argent et de filles faciles...


Dès son arrivée, Wallport cramponna le responsable du port...

_Écoute petit, moi et mes hommes allons passer un petit moment ici, alors y'a intérêt à ce que nos bateaux soient im-pé-cable, d'accord ?
_Euh... Très bien général !
_Parfait ! -Il balança alors le pauvre bougre dans l'eau- Bon les gars, vous avez quartier libre jusqu'à nouvel ordre ! Profitez de la ville, mais pas trop quand même ! Et surtout, vous avez intérêt à être présent lors du grand départ !
_À vos ordres !

Les hommes se dispersèrent dans la ville. Wallport suivi le mouvement à son rythme, grommelant dans sa moustache...

_Hum, je ferais bien de revoir les plans... Et puis, il faut que je la retrouve...


*****


Sur le toit du Palais Impérial, l'Athépie était assise dans une pose méditative. Elle était d'un calme absolu, et ne faisait même pas attention du vent de et la pluie... Elle ne réagissait pas aux paroles de l'Empereur, qui montait fréquemment s'assurer de son état, en profitant pour la sécher et la couvrir. Il semblait être le seul à savoir ce qu'elle faisait...


*****


Alors qu'il souriait, pensant à ce que pouvaient bien faire Thénan, Lohrgon, Wallport et l'Athépie, Octobre fit irruption dans son bureau.

_Empereur...
_Général Onze... Que me voulez-vous ?
_Je... Je venais vous parler des stratégies que nous devons adopter.
_Nous en avons déjà parlé des heures... Ce n'est pas la véritable raison de votre venue, n'est-ce pas ?
_Et bien, c'est vrai... En fait, je venais voir comment vous alliez...
_Vous vous inquiétez pour moi ?
_Un peu... Je sais que vous êtes sous pression et, avec tout ce qui est arrivé récemment... Et bien...
_Et bien quoi ?
_Je me disais que si vous aviez envie de parler, je suis là...

Octobre sembla tout gêné de dire ça. L'Empereur quant à lui, sourit tendrement.

_Merci Octobre...
_À votre service, Empereur.
_Oh, depuis le temps, vous pouvez m'appeler Axel.
_Euh, et bien...
_Ne soyez pas timide !
_Très bien Emp... Axel...
_Et ben voilà !

L'Empereur rigola en observant les mimiques timides d'Octobre. Il leva alors les yeux pour regarder l'horloge de son bureau et réagit en voyant l'heure.

_Enfin, nous parlerons une autre fois Octobre, il faut que j'aille faire quelque chose.
_Très bien, Axel...
_Héhé... À plus tard.

Une fois sortit de son bureau, l'Empereur prit le chemin des souterrains, en faisant un détour par plusieurs pièces, en ressortant toujours plus chargé. Pendant qu'il descendait l'escalier des cachots avec tout un tas d'affaires sous les bras et qu'il priait pour ne pas glisser, une pensée lui vint soudainement...

_Dénara... J'espère qu'elle ne m'en veut pas trop... Je me demande où elle en est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cow-Nahr

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 20
Localisation : Devant mon Frigo

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Sam 31 Jan - 19:13

Dubhan se remettait lentement de ses émotions. Tout semblait comme au ralenti. Cette petite fille qui criait, il se devait de l'aider mais restait figé. Theophane Nathos, derrière lui, lui cria de s'écarter, parce que la petite recommençait à pleurer... Des larmes qui en tombant se transformaient en gouttes de feu. La flamme dans laquelle sa main était prise se propagea lentement le long de son bras, sans la brûler. Elle avait peur et sa réaction était de se transformer en torche humaine pour éloigner toute menace loin d'elle. Mais Dubhan ne bougeait pas. Ne s'éloignait pas. L'état de la pièce était lamentable, les poutres calcinées semblaient prête à s'effondrer. Théophane, toujours un seau dans la main, essayait de faire réagir Dubhan, sans succès.
Ce dernier machinalement avança lentement un pied. Puis l'autre. La petite fille était de plus en plus apeurée. Il se baissa pour et la regarda dans les yeux. Il prit sa voix la plus douce et chuchota.


- N'ai pas peur petite, je ne te veux aucun mal.

Elle le regarda à son tour, et semblait chercher à savoir si il lui disait la vérité. Dubhan posa délicatement une main rassurante sur son épaule dont émanaient des flammes. Et malgré la douleur, il tint de longue seconde, toujours à la regarder d'un œil protecteur. C'était plus fort que lui. Et soudainement toutes les flammes semblèrent s'évanouir, comme si elles n'avaient jamais existé. Dubhan afficha un large sourire. Theophane, quant à lui, était sidéré. Puis Dubhan tomba dans les pommes, ne s'étant même pas rendu compte que quasiment tout son corps était brûlé vif.

*****

Une voix moqueuse sembla comme surgit de nulle part.

- Et bien, cher Empereur, où allez-vous, chargé de toutes ces affaires ?

L'Empereur fit volte-face, pour se retrouver nez-à-nez avec... du vide. La même voix repris parole.

- Auriez-vous donc peur? Je sens une certaine perplexité en vous... Mais apparemment cela n'a aucun rapport avec moi et le fait que je pourrais vous tuer sur le champ...

- Cow-Nahr? Vous ne me prendrez plus à ce petit jeu.

- Oh mais cela n'est pas mon but... La semaine est écoulée, je veux simplement une réponse.

L'Empereur, sentant un présence dans son dos, se retourna, mais...

- Mais... Vous n'êtes pas l'Assassin !

- Ooooh votre petite personne aurait exigée de rencontré l'Assassin lui-même plutôt que l'un de ses sbires? Mais nous vous en faîtes pas, je suis capable de vous tuer encore plus rapidement et plus froidement que cet être méprisable ne sera jamais capable de le faire...

*****

- 15 années de service? Vous semblez avoir perdu notion du temps, après ces centenaires de vie longue... et ennuyeuse je suppose. Mais là n'est pas la question. Vous voulez savoir ce que j'exigerais pour 15 années à tuer quiconque vous importune dans la plus grande des discrétions ?

L'Assassin marqua une pause.

- L'armure de Satsuhur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empereur Writon
Administrateur
avatar

Messages : 946
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 22
Localisation : Devant la carte du monde, contemplant les étendues restantes à conquérir

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 1 Fév - 0:04

L'Empereur soupira de dépit.

_Oh bon sang encore un taré... L'air de ce continent doit avoir un truc spécial, c'est pas possible...
_Plait-il ?
_Non rien, je pensais tout haut... -L'Empereur reprit fermement les affaires qui lui échappaient- Bon vous m’excuserez mais j'ai à faire...

L'Empereur se retourna et continua de descendre les escaliers. Le sbire de l'assassin en pouffa de surprise.

_Hé ! Mais attendez !
_Mais quoi encore ? Je suis un homme occupé !
_Et bien, pour le contrat...
_Ah mais c'est pas vrai ! Nous verrons cela plus tard.
_Ah bon, et quand ça ?
_PLUS TARD !! Mais par la Déesse, on ne vous a pas appris la patience dans votre ordre ?! Je suis actuellement occupé, vous n'aurez qu'à passer dans mon bureau plus tard !
_Euh... Je...
_Et puis profitez-en pour revoir la manière correcte d'aborder quelqu'un ! Non mais c'est pas vrai, on est dérangé jusque dans son intimité maintenant... Vous êtes pire que Dénara ! MANQUERAIT PLUS QUE VOUS ME DÉRANGIEZ PENDANT MON BAIN !!

Finalement, l'Empereur continua de descendre les marches, laissant l'encapuchonné seul. Ce dernier, resté silencieux, se dit alors à lui-même...

_Mais... Qu'est-ce que c'est que ce type ?

Arrivé en bas de l'escalier, et après avoir maudit tout ce qui était possible de l'être, il atteint finalement la cellule de sa prisonnière de marque.

_Reine Zimi, c'est moi !
_Oh tiens, Empereur... Je pensais justement à vous.

Il s'empressa de rentrer dans la cellule pour enfin poser tout ce qu'il transportait.

_Et bien, qu'avons nous là ?
_Je... Et bien je vous ai trouvé quelques bricoles pour améliorer votre confort... Des couvertures, des vêtements, des bougies, des livres...
_Euh... Merci...
_Bah, c'est le moins que je puisse faire...

L'Empereur passa une petite heure avec la Reine. Il purent discuter, échanger et rigoler ensemble. L'Empereur en profita même pour la faire jouer à son jeu favori : les échecs. Enfin, après ce petit moment partagé, il fut rattrapé par le temps, et quitta la pièce.


_Je reviendrais demain, Zimi.
_Je vous attendrais, Empereur...

Sur ces mots, l'Empereur remonta les escaliers puis une fois revenu à la surface, il flâna dans son palais. Les travaux de reconstruction étaient presque achevés, ce qui lui redonna le sourire. Après plusieurs minutes, il rentra enfin dans son bureau. Et à peine rentré, il se stoppa net, sentant quelque chose qui n'allait pas. Puis il comprit.

_Ah oui, je vous avais complètement oublié, vous... Bon, alors vous êtes qui exactement ? L'Assassin était-il trop occupé pour m'envoyer plus qu'un pitoyable larbin comme ambassadeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supercoussinets
Administrateur
avatar

Messages : 1783
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans le monde de One Piece

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 1 Fév - 0:43

La reine Lindir venait juste de sortir de la salle du conseil. Supercoussinets était songeur.

– Mais pourquoi faut-elle qu’elle soit aussi craintive.
– J’imagine qu’elle envisage le pire, rétorqua le général amatsuki.

L’Élu restait perplexe mais il fallait rester fort en temps de guerre.

– Bien général, allez organiser vos troupes pour la bataille. Nous devons être prêts en toute circonstance. Une fois les dragons de notre côté, nous lancerons la charge immédiatement.
– Affirmatif. Je vais prévenir mes hommes.

Le général sortit de la pièce et laissa Supercoussinets seul, contemplant la carte de la jambe de Waï. C’est là que le début d’un grand désastre allait se jouer. Mais où allait-il continuer. Ça, il ne pouvait le prédire.



***



L’Élu rentra dans la tente de Lindir. La reine se retourna pour lui faire face.

– Vous avez demandé à me voir, Élu des Lawaïs.
– Oui, en effet. J’aimerai éclaircir quelques points qui me semblent litigieux.
– Je vous écoute.
– Je souhaiterai revenir sur le marché de l’alliance qui lie nos deux peuples.
– Où voulez-vous en venir ?

Supercoussinets fixa la reine Lindir de ses yeux les plus sincères.

– Cette alliance a été celée à l’origine pour préserver la paix et pour entretenir une relation de confiance entre nos différents peuples. Mais je sais que vous ne me faîtes pas confiance. Oh bien sûr, je comprends très bien votre méfiance. Nous sommes en temps de guerre et vous voulez protéger votre peuple de la tyrannie de l’empereur, mais aussi de la folie de la guerre et de toutes ses conséquences désastreuses et interminables qui s’en suivent. Vous honorez votre parole et celle de votre peuple en prenant part à cette guerre même si, tôt ou tard, vous saviez bien que l’empereur allait s’emparer de votre royaume si vous n’agissiez pas à l’instant présent. Je peux tout à fait concevoir aussi l’image que vous pouvez avoir d’un dirigeant tel que moi. Je suis jeune, cela fait à peine quelques mois que je suis à la tête des Territoires Lawaïs, et pire encore, cela fait seulement quelques mois que je fais réellement de la politique. Je suis donc inexpérimenté, plus facilement manipulable et plus susceptible. Pour vous, la mort de mon oncle doit signifier que je vais sombrer dans la folie, voulant à tout prix terrasser Writon, laissant les vies de nombreux soldats s’il le faut et sans scrupule pour assouvir une vengeance. Mais il n’en est rien. Je haïs l’empereur pour ce qu’il a fait à ma famille, mais j’ai des responsabilités d’Élu. Mon peuple et vous, les peuples alliés, avez besoin de moi en tant que protecteur de la paix. Là est le vrai but de cette guerre. Il nous faut juste mettre un terme aux idéologies de l’empereur. Et pour ça, nous devons être soudés. Bien sûr, nous avons tous nos secrets et une certaine méfiance vis-à-vis des autres, mais j’aimerai qu’à l’avenir, nous soyons plus solidaires et moins solitaires.
– Je vois …

L’Élu observa Lindir mais n’arrivait pas à traduire sa pensée de la situation.

– Mais je suis aussi venu ici pour vous demander un service.
– Oui ?
– J’aimerai que vous alliez quérir le peuple de dragons pour leur demander leur aide. Je pense qu’ils vous écouteront plus que moi. Irez-vous le faire à ma place ?



***



Mamilao se réveilla en sursaut. Elle regarda autour d’elle mais ne distinguait que des tâches. Petit à petit, les tâches devenaient plus nettes, puis prirent formes. Elle était dans une cale de bateau, sur un lit. À ses côtés, un homme l’observait.

– Bonjour chère demoiselle.
– Ah !

Mamilao se colla au mur, pris sa couverture et la serra contre elle comme pour se protéger.

– Vous ne craignez rien voyons.
– N’approchez pas !

L’homme ria de la situation, ce qui eut pour conséquence d’apeurer de nouveau la jeune femme.

– Qui êtes-vous ? demanda Mamilao.
– Je vous retourne la question.
– Ça ne vous regarde pas !

Thénan se leva et s’approcha d’elle.

– En voilà une jeune femme impolie. Je vous rappelle juste que c’est moi qui aie donné l’ordre de vous sauver. Vous vous noyiez dans l’océan et la tempête faisait rage dehors.

Mamilao eut soudainement un flash de mémoire. Elle se souvint de l’ouragan du détroit, de la foudre tombant sur Accorbak, de la chute dans l’eau, de la bulle d’air sous l’eau et de …

– Où est mon dragon ?
– Répondez à ma question d’abord. Comment vous appelez vous ?
– … Lao … Mon nom est Lao.
– Bien … Lao … Mon nom est Thénan Lointerre. Ravit de vous connaître.

Il lui tendit la main. Bien que surprise elle la lui serra et lui fit un geste de la tête.

– Vous êtes encore fatiguée. Il ne sert à rien de vous lever tout de suite. Votre dragon va bien, il est sur le ponton.
– Je veux le voir.
– Chut. Soyez patiente belle demoiselle. Soyez patiente.

Mamilao commençait peu à peu à accorder sa confiance, mais tôt ou tard, il fallait qu’elle s’enfuie. Elle avait une mission à remplir à Tyrexil.

– Bien. Reposez-vous, je vais remonter à l’air libre pour savoir notre position.
– Attendez monsieur.
– Oui ?
– Ou allons-nous ?
– À Accostage cher dame. Et je vous conseille vivement de cacher votre dragon quand nous y serons. Heureusement qu’il n’y a aucun Pyran à bord.
– Euh … Oui … Bien sûr.

Elle n’avait aucune idée de ce qu’était un Pyran, mais il ne fallait surtout pas que cet homme sache que Mamilao était une Lawaï. Encore moi qu’il sache qu’elle est la cousine de l’Élu. Thénan sortit de la pièce et Mamilao s’endormit presque instantanément tant la fatigue la clouait au lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://descendantsdelawai.forumgratuit.fr
Cow-Nahr

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 20
Localisation : Devant mon Frigo

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 1 Fév - 1:09

– Un pitoyable larbin, dites-vous... Hmmm...

Cet assassin, tout de noir vêtu, sembla plongé ses réflexions l'espace de quelques secondes. Sa voix était grave et sinistre.

– Je devrais vous tuer pour avoir prononcé ces mots. Il se détourna complètement de l'Empereur, tout en s'assombrissant complètement. Mais certains voudraient alors ma mort... Le risque est intéressant, mais trop grand.

L'Empereur était choqué de voir à quel point cet Assassin pouvait l'ignorer. Il se demandait même si il n'était pas fou, et si il se parlait à lui même.

– Mais au fait ! Sa voix sembla comme changée et son regard se posa de nouveau sur l'Empereur, avec un sourire. Avez-vous passé du bon temps avec votre demoiselle ? Personnellement j'ai trouvé que oui.

L'Empereur maugréa de mécontentement.

– En quoi cela vous regarde-t-il ? Je suis ici chez moi.

– Tututu ! Fit-il en mimant de se taire. Pas de vaines paroles. Je demande juste cela comme ça... oui, comme ça. Il sortit un doigt encore ensanglanté de sa poche. Je me suis permis d'aller voir cette reine de plus près.

– Qu'avez-vous fait !!! Hurla l'Empereur, prit de panique.

– Oh rien de grave, j'ai emprunté ceci, et cela, il désigna le doigt ainsi qu'une oreille soudainement apparu dans sa main, à un garde qui patrouillait dans les alentours. Il n'a pas voulu me les céder de sa propre volonté, j'ai du utiliser certains... arguments, oui, c'est ça, arguments.

L'Empereur reprit ses esprits aussi vite qu'il était sorti de ses gonds.

– Si je suis allé voir la douce que vous semblez convoiter, c'était pour lui transmettre un certain message... Vous devez vous en souvenir d'ailleurs, de ce message? Une proposition de rencontre avec le Ô craint et respecté Assassin...

Il marqua un temps de pause.

– Mais il a toujours une question dont je veux la réponse... Sa voix avait repris son ton grave, et son regard semblait bien plus accusateur.

*****

Quelques minutes plutôt, dans la cellule de la reine Zimi, juste après que Writon en soit sorti.

– C'est une bien confortable cellule que voilà pour un prisonnier de guerre !

La reine Zimi, absorbée par ses pensées, poussa un cri de surprise tout en sursautant. Un homme encapuchoné se tenait, adossé contre un mur, à l'intérieur même de sa cellule.

– N'ayez pas peur, voyons, je ne suis pas ici pour vous tuer, enfin, pas encore...

Il caressa délicatement, d'un doigt glacial, la joue de la Reine qui était paralysée.

– J'ai un petit message à vous transmettre, mais chut ! C'est secret !

Parchemin:
 

Il poussa la porte de la cellule, la laissant grande ouverte, et sorti, d'une démarche étrange, les cachots où la Reine se demandait encore ce qu'il venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ama17
Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 552
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 20
Localisation : quelque part entre la réalité et mes rêves :)

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 1 Fév - 13:23

La reine ama ferma les yeux.

-L'armure de Satsuhur hum... me laisserais vous du temps pour y reflechir ?

-Une semaine.

-Merci. J'irais trouver kélan. Je lui donnerais ma reponse. Arrangez vous pour qu'il ne soit pas dans votre repere, si vous voulez que sa situation geographique reste secrete. Je vous souhaite une bonne nuit, Cow'narh.

La reine s'approcha de kélan, l'effleura et ce dernier retrouva l'usage de la parole.

-kélan, puisse tu rester en vie le plus longtemps possible. Que ton voyage se passe sans encombre. Et que ton reve se realise un jours.

La reine de posa ses levre sur le front du lawais dechut en signe de benediction et de protection. L'assassin et son nouvel apprenti disparurent, laissant la reine a son dileme. Le lendemain, lamido apparut dans la salle du trone

-Bonjour, lamido-La reine lui sourrit- Supercoussinet me demande n'est ce pas ?

- Oui reine ama

-Je comptais justement lui rendre visite. Je pars aujourd'hui. Tu peux rester te reposer. Repart quand tu seras de nouveau en mesure de faire le voyage de retour.

La reine sorti de la salle, Élena apparut a ses cotés.

-Tu m'accompagne Élena.

-A vos ordre majesté.

-Naô nous allons voir Supercoussiets alors tiens toi tranquile. La reine siffla l'immence chien apparut. Cerbère nous allons degourdir tes pattes. Direction les territoires lawai!

Les deux jeunes femmes monterent sur le chien qui partit au pas de course.


Dernière édition par ama17 le Mar 17 Fév - 20:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supercoussinets
Administrateur
avatar

Messages : 1783
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans le monde de One Piece

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 1 Fév - 13:49

Pendant ce temps, au palais de Kinalil, les huit sages s’étaient réunis à la demande de l’Élu. C’était Kaèao-Tchak, la plus dévouée des sages, qui avait pour lourde responsabilité de représenter le grand Supercoussinets à ce conseil. Autour de la grande table ronde, les sages étaient impatients. Djilio, le plus efficace d’entre eux se leva en premier.

– Bienvenue à vous tous, grands sages Lawaïs. Nous nous sommes réunis aujourd’hui à la demande de l’Élu pour mettre toutes nos chances de côté dans cette guerre. Kaèao-Tchak, je vous laisse nous expliquer la situation.
– Bien.

Elle se leva et observa attentivement ses locuteurs.

– L’Élu nous a chargés d’une mission de la plus haute importance. Cela va peut-être vous paraître incongru, mais il veut qu’on enrôle Kifitchi.

À cette nouvelle, Kasaï, le plus froid et dur des sages, réagit instantanément.

– C’est absolument impossible. Il va falloir qu’il se mette cette idée dans la tête.
– Il me semble que la situation a changé Kasaï, répondit Kaèao-Tchak.

Kasaï se rassit, en croisant les bras mais continua à argumenter son opinion.

– Nous avons essayé maintes et maintes de le convaincre de se joindre à nous depuis la déclaration de guerre de l’empereur mais, au-delà du fait que nous avons mis des lustres avant de pouvoir nous entretenir avec lui tant il est difficile à débusquer, nous avons vu en lui quelqu’un de si pacifiste que cette guerre ne représente rien pour lui. Jamais il ne se lancera dans une telle entreprise.
– Pourtant, il pourrait bien changer le cours de cette guerre, répondit Tchafotis, la plus intelligente des sages.

La vieille dame petite et aveugle qu’est Tchafotis savait se faire respecter quand elle parlait. Jamais elle ne disait quelque chose dont elle n’avait pas la certitude. Kasaï grogna dans sa moustache et lui lança.

– C’est parce qu’il fait partie des huit puissants Lawaïs que vous dîtes ça ?
– En effet.

Elle se leva et monta sur la table ronde. Les sages ne semblaient pas surpris car elle avait l’habitude de faire des choses insolites pour son âge.

– Vous ne connaissez pas la vraie puissance des huit puissants, cher Kasaï.
– Bien sûr que si Tchafotis. Ne me prenez pas pour un ignorant. Mon frère cadet en fait lui-même partie.
– Et l’avez déjà vous vu combattre ?
– …

Kasaï se ravisa et Tchafotis sourira.

– Les huit puissants ont des pouvoirs qui vont bien au-delà de ce que l’on pourrait concevoir. C’est pourquoi nous devons en réunir le plus possible si nous voulons gagner cette guerre. Nous en avons déjà quatre de notre côté. J’ai nommé Kaméti, huitième puissante et générale des soldats destroyeurs. Nous avons aussi Mid, votre frère Kasaï à savoir le septième puissant et le général des forgerons noirs. Ensuite Kitam, sixième puissant et général des cavaliers des bois, s’est joint à nous. Et enfin le grand Kélèm, quatrième puissant et général de la puissante des armées Lawaï, à savoir l’armée des guerriers Amofaks, est de notre côté. C’est actuellement notre élément le plus puissant. Toutefois, comme vous avez pu le remarquer, il nous manque encore quatre puissants dont trois d’entre eux sont les plus puissants des Lawaïs. Et l’homme que l’Élu veut enrôler n’est autre que le troisième puissant. Imaginez un peu quelqu’un de plus fort que Kélèm.
– Il doit être monstrueux au combat, intervint Tchèmtifé, la plus gentille des sages.
– Exactement. Et c’est pour cela que Supercoussinets veut de son aide dans cette guerre.

Les sages semblaient adhérer de plus en plus à la demande de l’Élu. Même Kasaï acquiesça d’un léger signe de tête. Nésalak, la plus positive des sages se leva à son tour.

– Et qu’en n’est-il des autres sages ?
– Ils sont complètement inexploitables, répondit Kasaï.
– Et pourquoi cela ?

Kasaï voulu répondre, mais Kao, le plus pacifiste des sages lui intima de ne rien dire. À son tour il se leva.

– La cinquième puissante se nomme Li Lomim. Et nous avons beau être en temps de guerre je n’apprécie pas du tout sa manière d’être. Elle assassine des gens. C’est une assassine. C’est pourquoi je ne veux pas d’elle pour défendre l’honneur et la dignité des Lawaïs.
– Savez-vous au moins pourquoi elle fait ça, rétorqua Nésalak.
– Bien sûr. Pour qui me prenez-vous ?
– Alors vous ne verrez aucuns problèmes à demander son aide.
– Je reste catégorique là-dessus.

Nésalak semblait en total désaccord avec Kao et le débat pouvait encore s’éterniser longtemps sans qu’aucun des deux camps ne se décide. Djilio, le plus efficace des sages se décida à intervenir.

– Contentons-nous de nous concentrer sur Kifitchi si vous le voulez bien.

Les regards des deux sages étaient froids, mais ils se ressaisirent presque instantanément. Djilio reprit la parole.

– Nous nous occuperons du cas Li Lomim plus tard. Je propose que nous envoyions une unité de renseignement pour sonder les Territoires Lawaïs à la recherche de Kifitchi. Cet homme est toujours entièrement vêtu de violet, nous devrions le trouver d’ici peu de temps si la chance est avec nous.

Les sages approuvèrent les dires de Djilio.

– Bien.
– Et qu’en est-il des autres puissants dont nous n’avons pas parlé, demanda Nésalak, la plus positive des sages.

Môao, le plus sage des sages, jusqu’alors endormit et totalement absent spirituellement du débat intervint.

– Vous parlez des deux grands puissants.
– C’est cela, répondit Nésalak.
– …

Môao racla sa gorge.

– Le deuxième puissant n’a jamais été découvert. Tout le monde sait qu’il existe mais personne ne sait qui il est. Cela fait des années que nous le cherchons, et autant dire que ce n’est pas aujourd’hui la veille du jour où nous le découvrirons.
– Je vois. Et qu’en est-il du premier puissant ?
– Ah … Lui …

Môao se rassit et se rendormit sans que personne ne comprenne pourquoi. Kaèao-Tchak, la plus dévouée des sages et la porte-parole de l’Élu se redressa.

– L’Élu m’a parlé de lui et de ce qu’il voulait qu’on fasse de lui. Vous savez comme moi que c’est la plus puissant des puissants. Le grand Èksèlèmèm. Jamais un Lawaï n’a été aussi puissant depuis la disparition du grand Sahr.
– Venez-en aux faits Kaèao-Tchak.
– Supercoussinets veut que nous l’éloignions le plus possible de cette guerre. Il ne doit jamais être au courant. Et je donne ma position en ce sens.

Tous les sages sans exception approuvèrent. Kasaï sonda les regards et prit la parole une dernière fois.

– Nul ne sait ce qu’il serait capable de faire s’il apprenait la vérité …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://descendantsdelawai.forumgratuit.fr
Ludu
Troisième Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Dim 1 Fév - 17:41

La reine observa l'Elu quelques instants, et sourit.

- Je tiens d'abord à vous assurez de ma totale confiance en vous. Je l'admet, je suis inquiète. Une guerre n'est jamais une bonne chose, même pour un peuple guerrier. Mais je ferrai mon devoir, comme vous le votre. Nous cherchons tous deux à préservez notre peuple, et notre alliance fera notre force. Je n'ai pas de doutes : nous vaincrons.

L'Elu sourit en retour.

- Je sais que vous traversez un période de difficile, du fait de la mort de votre oncle. Mais sachez que j'ai déjà vécu ce genre d'épreuve et que seuls ceux que vous aimez pourront soulager votre peine.

La reine Lindir fit quelques pas en direction de l'entrée de la tente.

- Quand à votre demande au sujet des Dragons... J'accepte.

L'Elu sembla rassuré et se détendit un peu.

- Mais à une condition: que vous m'accompagniez. Je peux parler en votre faveur à Ragat, mais il ne vous fera pas confiance s'il ne vous voit pas. Et puis, vous ne pourrez pas non plus les ignorez éternellement. Les Dragons sont très attachés à l'honneur et n'aiment pas être commandés par quelqu'un qu'ils ne connaissent pas. Mais ne vous inquiètez pas, ils ne sont pas méchants. Du moins la plupart du temps, ajouta-t-elle en riant.

Ils sortirent tous deux de la tente.


- Amenez nous deux chevaux! ordonna l'Elu.

Ils chevauchèrent en direction de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supercoussinets
Administrateur
avatar

Messages : 1783
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans le monde de One Piece

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Sam 14 Fév - 18:28

Supercoussinets poursuivait son chemin en compagnie de la reine Lindir. La brise chaude du sud effleurait la chevelure des chevaux galopant à toute allure. Au loin, une forêt aux immenses arbres leur faisait face. Ils s'arrêtèrent devant et l'Élu fixa la reine.

– Alors c'est ici que Ragat a élu domicile sans que personne ne me le dise.
– Ce dragon n'est pas n'importe qui. Il n'en fait qu'à sa tête. Veuillez l'excuser. Mais il vaut mieux ne pas trop tenir compte de ce contre temps.
– Vous avez raison. Qui sait ce qu'il serait capable de faire ?

Ils s'enfoncèrent dans les profondeurs de la forêt. La végétation fleurissante n'indiquait en rien la présence de dragons dans les environs. L'Élu interpella la reine.

– Êtes-vous sûr qu'il y a des dragons dans un endroit aussi ...
– Peu brûlé ?
– Oui. Ça me parait étrange. Nos dragons préfèrent les endroits rocheux aux forêts luxuriante. Ou du moins, s'ils décidaient de vivre dans un tel endroit, les arbres n'existeraient plus dès la première semaine.
– Et bien les dragon du royaume sont beaucoup plus ... "civilisé" que les votre.
– Si vous le dîtes.
– Il ne devrait plus être très loin désormais.

Les chevaux peinaient à se frayer un chemin entre les arbres et les plantes grimpantes. Après une minute, ils débouchèrent sur une immense clairière. Une clairière certes, mais pas une simple clairière. Des dizaines de dragons Occidentaux volaient au dessus de la prairie alors que des dizaines d'autres étaient allongés sur les hautes herbes. Devant ce spectacle, l'Élu écarquilla les yeux. Lindir s'approcha de Supercoussinets.

– Vous m'avez l'air surpris.
– Je ne pensait pas qu'il y en aurait autant.
– C'est pourquoi nous n'avons pas le droit à l'erreur.

La reine observa la clairière à la recherche du grand Ragat.

– Mais où êtes-vous ?

Soudainement, une immense ombre apparu au dessus des deux dirigeants. Un gigantesque dragon rouge se posa devant eux.

– Que me vaut votre visite ?

Supercoussinets descendit de son cheval et s'avança.

– Êtes-vous le grand Ragat, roi des dragons ?
– Et vous ce petit être qui dirige tout une partie de ce monde.

L'Élu ne broncha pas devant l'immense créature qui se tenait devant lui.

– En effet. Je suis l'Élu des Lawaïs.
– Qu'avez-vous à me dire ?
– Je viens vous demander de l'aide.
– Vous croyiez en valoir la peine ?
– Ça, c'est à vous de voir.

Le dragon semblait surpris par l’aplomb du jeune dirigeant.

– Soit. Approchez donc.

Alors que Supercoussinets s’apprêtait à rejoindre Ragat, la reine Lindir descendit à son tour de son cheval et alla le rejoindre pour lui chuchoter quelques mots à l'oreille.

– Êtes-vous sûr de ce que vous faîtes ? Si Ragat ne vous en juge pas digne, vous mourrez.
– Laissez-moi faire. Il ne s'attend pas à ce qui va lui arriver.
– Mais ...

L'Élu avait déjà pris la direction du dragon. À quelques mètres à peine, Supercoussinets s'arrêta. Ragat abaissa sa tête à son niveau et toucha le cœur de l'Élu du bout du museau. Une lumière jaillit de ce contact, illuminant toute la clairière. Après une seconde, Ragat s'éloigna brusquement.

– Comment est-ce possible ?

Supercoussinets sourit et se dirigea vers son cheval. Ragat s'approcha.

– C'est impossible. Je croyais que.

L'Élu monta sur son cheval et s'adressa à la reine.

– Reine Lindir, exposez-lui notre plan d'attaque. Je crois qu'il a compris qui je suis réellement.
– Mais qui êtes-vous réèllement ?

Supercoussinets s'éclipsa sans même donner de réponse, laissant Lindir et Ragat seul à seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://descendantsdelawai.forumgratuit.fr
Ludu
Troisième Meilleure Posteuse
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 21
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Mar 17 Fév - 13:53

La reine observa un moment l'Elu qui s'éloignait, puis se rapprocha de Ragat:

-Alors?

Le grand Dragon leva la tête et regarda le visage perplexe de Lindir.

- Il est... différent.
- Quoi, c'est tout? Tu ne vas rien me dire?
- S'il ne t'as rien dit, je ne peux pas le faire moi-même.
- C'est une blague! J'en ai marre de ne rien savoir!
- N'oublie pas que toi aussi tu ne dis pas tout...

La reine se renfrogna.

- Et si tu m'expliquais ce plan de bataille?

Pendant près d'une heure, la reine expliqua le plan concocté avec l'Elu. Puis Ragat pris la parole:

- Très bien, je vous accorderais mon aide.
- J'ai cru que tu serai plus difficile à convaincre.
- Le Mal doit être combattu, d'où qu'il vienne.

Au loin, de jeunes Dragons voltigeaient et s'entrainaient à cracher des flammes.

- Kementh a hâte d'éprouver sa force au combat.
- Vous l'avez amené?
- Oui, il est temps pour lui de se montrer digne de notre clan.
- Puis-je le voir?

Ragat émit un long sifflement entrecoupé de grognements. Lindir vit émerger de la nuée un Dragon aux écailles dorées. Il s'approcha rapidement et se posa dans l'herbe sèche.

- Kementh! Comment vas-tu?

Le jeune Dragon se frotta contre la reine.

- Bon il faut que j'y aille, on m'attend. J'espère vous revoir bientôt.

La reine enfourcha son cheval, et s'éloigna en direction du campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supercoussinets
Administrateur
avatar

Messages : 1783
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans le monde de One Piece

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Mar 17 Fév - 17:14

L'Élu attendait le retour de la reine sous une grande tente de couleur pourpre. Supercoussinets était plutôt satisfait de sa rencontre avec le grand Ragat. Maintenant, il ne lui restait plus qu'une chose à faire.

– La reine Lindir est revenu Ô Élu, dit un de mes soldats.

Elle rentra à l'intérieur.

– Je ne sais pas qui vous êtes ou ce que vous avez fait, mais le rallier à notre cause n'a pas été aussi difficile que je le pensais.
– C'est vrai.

Lindir fixa l'Élu de ses yeux.

– Quand voulez-vous attaquer ?

Supercoussinets serra le poing pour marquer les mots qu'il était sur le point de dire.

– Nous attaquerons cette nuit.
– Nous n'avons pas de temps à perdre, vous avez raison.
– Soit. Préparons les effectifs. L'aube de cette guerre est proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://descendantsdelawai.forumgratuit.fr
supercoussinets
Administrateur
avatar

Messages : 1783
Date d'inscription : 25/07/2012
Age : 21
Localisation : Dans le monde de One Piece

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Lun 23 Fév - 22:51

La nuit tombée, Djaskèmèl, la générale de l'armée des ninjas de la pénombre entra dans la tente de Supercoussinets. Elle s'avança vers lui.

– La reine Lindir a prévenu ses hommes.
– Et le général Amatsuki ?
– Il a fait de même.
– Bien.

L'Élu intima quelques pas et se dirigea vers la sortie. Avant de poser le pied dehors, il lança en direction de la générale.

– Passons à l'attaque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://descendantsdelawai.forumgratuit.fr
Paketi

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : Là où je suis :p

MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   Mar 24 Fév - 15:12

Vers Thoras, il y a quelques mois…
     Appuyé contre un rocher, je scrute l’horizon. Un homme court au loin dans la vallée. Qui peut-il bien être ? Dans cette zone, soit c’est un déserteur élodien, soit c’est un messager suite au conseil. Allons voir, ça de plus près !
      Je me rapproche discrètement en bondissant sur les rochers. Un carreau d’arbalète dans les mains, j’étire doucement la corde en tirant le projectile vers moi : Clac ! L’arme est chargée. C’est parti ! Siouuuu ! Un carreau file droit sur l’inconnu. Crac ! Sa tête vole en éclat. Je jure. Il aurait pu s’arrêter, au moins, ça m’aurais évité de l’abattre. Il ne me reste plus qu’à savoir qui c’est, probablement un déserteur qui a eu peur de partir à la guerre. Je récupère une lame accrochée à son ceinturon. Un blason élodien est gravé sur le manche. C’était donc bien un soldat de l’Empereur.

               
                                                                 ***

Quatre mois plus tard…

      C’était la nuit. Deux hommes ressemblant à des nomades du Sanzo – appelés Santchos – entrèrent dans une crypte. Des bougies éclairaient faiblement la pièce où un soleil était gravé sur le sol : c’était le sanctuaire d’Aslamezzo – le dieu vénéré par les Santchos. Les deux hommes se saluèrent, puis s’agenouillèrent. Un troisième homme apparut. Cet homme était bien plus grand, et bien plus imposant que les deux autres, et on lui distinguait une longue barbe en pointe. Lorsque les trois hommes furent à genoux face à face, ils retirèrent leur capuchon. Ces hommes… Asan... Yuri... Mais le dernier… De dos, de petite taille, pas un cheveux… Kai. Les trois hommes se mirent à parler, mais ils devaient chuchoter car on ne distinguait que leurs lèvres qui bougeaient. Puis, tout à coup, les bougies s’éteignirent : c’était l’obscurité absolue.
     Une éclat de Soleil me réveilla.
“Kai…, dis-je."

                                                                     ***

   “ Soldat !
-  Oui, Sire ? répondit-il au garde à vous.
-  Le général Yuri est-il arrivé ?
-  Oui, mon Roi.
-  Bien ! ”
 Je sortis en direction des appartements du général. Après avoir frappé à sa porte, Yuri m’ouvrit en s’exclamant d'une voix grave :
      “ Paketi ! Nous avons rencontré le chef Asan cette nuit. L’armée du Sanzo est en marche.
-  Merci. Et Kai ?
-  Il t’attend. Suis-moi.
 Nous descendîmes des marches menant dans les souterrains du palais. C’est là qu’habitait Kai. Les souterrains avait été aménagés pour lui afin qu’il ne puisse pas être vu : c’était un espion. Une fois en bas, j'appelai :
-  Kai !
-  Oui, mon frère ?
     
      Au fond de la pièce, un homme de petite taille, chauve, au teint mat et au visage d’enfant se révéla. Kai était bien mon frère, mais personne ne soupçonnait son existence, à l’exception de Yuri. Kai et moi avions passé notre enfance à errer dans tous le pays en compagnie de nomades. Nos parents nous avaient probablement abandonnés, ou alors ils étaient morts. Les nomades nous avaient recueillis alors que nous n’avions que trois ou quatre ans. Depuis ce jour, nous nous sommes toujours serré les coudes pour survivre. Lors d’une visite au sanctuaire d’Aslamezzo, où je suppose que le Roi Pâk nous avait vus chasser aux alentours, on nous proposa de le servir. Nous sommes devenus des “espions” entraînés par Yuri. Alors, quand le Roi m’a désigné comme son successeur, il m’a fallu quitté ce monde. C’est ici, dans ses souterrains, que l’on se voit désormais : lui en tant qu’espion, moi en tant que Roi.

-  J’ai une mission pour toi, lui informai-je. Tu devras te rendre à la Nouvelle Elodiane en tant que Roi du Royaume de Pâk, et sous le nom de Pakéti. N’oublies pas la tête du messager, fais lui bien comprendre qu’on veut notre part du gâteau.
-  Et toi, que feras-tu ? me demanda Yuri curieux.
-  Je crois qu’il est temps d’aller voir les Lawais, et les trois misérables royaumes qui les accompagne.
-  Tu devrais être accompagné, tu sais…, s’inquiéta-t-il.
-  Hors de question. Je serai plus discret seul, et de toute façon, toi et ton armée devez suivre Kai pour mettre la pression à l’Empereur.
-  Bien.
-  Sur ce, bonne chance, mes amis.
Je m’inclinai ; ils firent de même.
-  Paketi ? Évite la zone de Fort-Lawai, il y a du mouvement dans cette zone dernièrement.
-  J’y prendrai soin, acquiesçai-je. "
     
      Yuri et Kai montèrent au palais me laissant seul dans les galeries impériales. Quant à moi, il est temps d’y aller. Je pris mon arbalète et dix dagues, mis des vêtements plus amples et plus légers, et partit à toute allure dans les longs sentiers de l’obscurité. C’est avec des papillons dans le ventre que je courut toute la nuit en direction d’Aslamezzo : le temps de faire une dernière prière.
                 

                                                        ***

Criiii ! La porte s’ouvrit. C’était Asan : chef des Peuples du Sanzo. Que faisait-il là ?
     
     “ Asan ? m’étonnai-je de vive voix.
-  Paketi ! Auriez-vous oublié quelque chose, hier soir ? demanda-t-il poliment.
-  Ne deviez-vous pas marcher sur Fort-Lawai ? pensai-je soudain à haute voix.
Il me regarda, puis, troublé par mes paroles, répliqua :
-  Ne vous ai-je pas informé, lors de notre réunion, que je ne participerai plus aux combats ?
Mon coeur s’accéléra, la sueur m’envahit le front, puis feint :
-  Ah, mais où avais-je la tête ! Bien sûr que je m’en souviens ; la fatigue doit me jouer des tours.
-  Ce n’est rien. Mais, si vous permettez, mon esprit aurait encore un point à éclaircir...
-  Je n’ai pas le temps pour cela Asan, il me faut rejoindre la Nouvelle Elodiane au plus vite ! le coupai-je sciemment.
-  Bien sûr... excusez-moi, qu’Aslamezzo vous protège ! "

 Je hochai la tête en signe de remerciement. C’était moins une !
     
      Je me dirigeais vers l’autel. A genoux, mon coeur pria. En soi, je me moque un petit peu, si ce dieu existe ou pas. La prière, c’est avant-tout la communion que l’on a avec soi, avec son coeur. C’est une forme de liberté, l’impression de prendre son envol pour la première fois : un moment unique. Chaque prière m’apaise, me calme, et excite en moi une force mystérieuse.
      J’ouvre les yeux. Accroupi devant un jarre pleine d’eau, mon bras se frotte à mon front encore humide. Un visage d’enfant se reflète dans l’eau. Avec sa main, il s’asperge le corps. On peut voir d’infimes gouttelettes danser le long de sa face nue. C’était un enfant, pourtant au fond de lui, il était un homme. C’est moi et pourtant, ce n’est pas moi, j’ai l’impression de voir Kai qui me sourit, et moi, je lui souris à mon tour.  Drôle de moment, n’est-ce pas ?

       
                                                                 

Aux portes de la Nouvelle Elodiane.

      Clic ! Une lance atterrit dans les portes de la ville. Une tête est accrochée à son bout. Celle du messager. Derrière se tient un homme. Un homme devant des dizaines de milliers. Puis d’une voix :
“ Nous sommes là pour négocier ! Montrez-vous Empereur Writon ! ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 1 - Préparatifs de Guerres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Descendants de Lawaï :: . Roleplay :: Histoire : La Guerre De Wanderstar-
Sauter vers: